Génération Y : mythe ou réalité ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Mais c’est quoi au juste la génération Y ? Il s’agit d ’un terme sociologique utilisé essentiellement dans le monde de l’entreprise, et en particulier par les DRH, pour désigner les personnes nées entre 1980 et 1999 (elle succède à la génération X : 1960 à 1979). La génération Y qui se prononce « Why » en anglais (en référence aux nombreuses questions qu’elle pose) serait le nouveau cauchemar des entreprises.
Car cette catégorie de jeunes salariés n’hésitent pas à bousculer l’ordre établi et les codes vieillissants du monde du travail dans les pays occidentaux. Âgés de 18 à 30 ans, ces jeunes mutants ne lâchent rien… Individualistes, peu attachés à l’entreprise, ils viennent au travail en jean-baskets (ils n’ont pas de costume de toute façon), imposent de nouveaux horaires, surfent toute la journée sur les réseaux sociaux le casque visser sur la tête tout en… travaillant.
Bref, c’est un peu la révolution au bureau, mais est-ce si étonnant ?

La grande fracture numérique

Contrairement à la génération X dont même les représentants les plus rebelles finissaient, bon gré mal gré, par rentrer dans le moule, la génération Y ne se laisse pas faire… Et pour cause, ils baignent dans la crise économique depuis leur adolescence et ne croient plus au système actuel. Pour ces férus de high-tech qui connaissent et maîtrisent Internet mieux que personne, il n’y a que le résultat qui compte. Un point de vue que partage évidemment de nombreuses entreprises qui commencent à se remettre en question.
Car au-delà des clichés, la plupart des jeunes cadres d’aujourd’hui sont force de proposition et peuvent se montrer particulièrement efficaces et réactifs. Très autonomes, ils ont appris avec Internet (on y revient), à s’informer, apprendre, et communiquer pour mener à bien leurs missions. Certains prétendent que la génération Y est un mythe, qu’elle n’existe que dans la tête des DRH.
C’est peut-être qu’elle a déjà réussi à faire tomber de nombreuses barrières au point de décomplexer la génération X qui commence à adopter les mêmes codes et les mêmes valeurs… jusqu’au plus haut niveau des sociétés.

Génération Boss Y

Bien qu’issus de la génération X, les patrons d’entreprises françaises et américaines tels que Xavier Niel (Free), Jacques-Antoine Granjon (Vente Privées), Larry Page et Sergey Brin (Google), ou encore le regretté Steve Jobs (Apple) ne sont-ils pas les plus fidèles représentants de la génération Y ? Ils ont troqués depuis longtemps le costard-cravatte pour le jean-baskets, fait tomber à peu près toutes les règles ancestrales du travail, privilégiés la créativité et l’autonomie de leurs employés et pour quels résultats !
Gageons que de plus en plus d’entreprises et de managers suivent leur exemple et parviennent, comme eux, à profiter du formidable potentiel des jeunes salariés. (Sources: Mag Tech’You).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »