La France, leader européen de l’innovation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Avec 11 entreprises classées au dernier Top 100 Global Innovator, réalisé par l’agence Thomson Reuters, la France se positionne comme leader de l’innovation en Europe et en troisième place au niveau mondial, derrière les Etats-Unis et le Japon.

De fait, selon l’étude de Thomson Reuters, il ne suffit pas de multiplier les dépôts de brevets pour être qualifiée d’entreprise innovante. Ce comptage fait par exemple de la Chine l’un des leaders mondiaux en la matière. Selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), sur les 162 900 brevets déposés dans le monde en 2010, 12 337 (soit 7,6 %) l´ont été par la Chine, qui se classe au quatrième rang mondial derrière les Etats-Unis, le Japon et l´Allemagne. Et l’OMPI de prédire que ce dernier pays serait rapidement dépassé par la Chine.

Pourtant, aucune entreprise chinoise ne figure au dernier Top 100 Global Innovator, récemment publié par Thomson Reuters dont les analystes expliquent l’absence par « une quantité de brevets qui n’est pas en équation avec leur qualité et leur influence ». Cette étude s’appuie en effet sur quatre critères : le taux de réussite du dépôt de brevet, la portée internationale du portefeuille de brevets, leur volume et leur influence (mesurée par le nombre de citations dans les revues scientifiques).

Suivant cette méthodologie la France se classe numéro un en Europe et troisième au niveau mondial, avec 11 occurrences (Airbus, Alcatel Lucent, Arkema, le CNRS, le Commissariat à l’énergie atomique, l’Institut français du pétrole (IFP), L’Oréal, Rhodia, Saint-Gobain, la Snecma et Michelin), derrière les Etats-Unis (40) et le Japon (27). L’Hexagone a deux particularités. Il est l’un des rares pays à présenter des entreprises et des organisations dans un large panel de secteurs, des cosmétiques à l’aéronautique en passant par la chimie et l’énergie. La France est, en outre, le seul pays dont les instituts de recherche sont mentionnés par l’étude de Thomson Reuters.(Sources: M.O.C.I.)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »