Morbihan. La brûlerie d’Alré : torréfacteur de père en fils

La brûlerie d’Alré implantée dans la zone du Kénéah, à Plougoumelen a fêté ses 40 ans l’année dernière, avec à sa tête Erik Hébert.

Lancelot : chevaliers de la bière et du Breizh cola

Bières et soda : ils ont su cultiver très intelligemment l’identité bretonne de leurs produits. Avec grand succès. Ce qui leur vaut un prix

les entreprises de plasturgie vise le développement durable

Les entreprises normandes de plasturgie se retrouvent deux jours à Alençon. Avec dans le viseur, le respect des normes environnementales.

La fin de l’exonération des heures supplémentaires confirmée par le gouvernement

Selon Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement, le gouvernement doit trouver dix milliards d’euros pour boucler le budget 2012

Laurence Parisot craint un « étranglement programmé » des entreprises

La présidente du Medef, Laurence Parisot s’est montrée très inquiète de la situation des entreprises françaises et du programme du nouveau gouvernement

Chaussures en peau de raie OGM : une belle arnaque…

Rayfish Footwear travaillerait sur ce procédé depuis plus de dix ans et les expériences seraient réalisées dans des laboratoires basés en Thaïlande…. Hors aucun poisson GM n’est autorisé en Thailande !

Algérie: les exportations françaises baissent à nouveau

Ce que l’on craignait est advenu. Après une année 2011 de stabilisation de la part de marché de la France dans les importations de l’Algérie (15 %), la France a de nouveau perdu du terrain pendant les quatre premiers mois de l’année, sa part étant tombée à 12,74 %, d’après notre partenaire GTA/GTIS.

Lait. Une nouvelle place à saisir pour les industriels européens

Les industriels européens ont une carte à jouer face aux Néo-Zélandais et aux Australiens sur les marchés industriels : beurre et poudre de lait. C’est en tout cas la conviction de Benoît Rouyer, responsable du service économie du Centre national de l’interprofession laitière (CNIEL).

Les éleveurs Doux s’unissent dans une association

Les éleveurs Doux s’unissent dans une association

Groupe Doux : les banquiers veulent des garanties

La Région Bretagne est prête à apporter sa caution à des banques pour sauver le groupe volailler. Les salariés craignent de ne pas bénéficier des mesures de chômage partiel.

« Articles plus récentsArticles moins récents »